Vous êtes ici : 

Accueil > Vie quotidienne > Urbanisme et environnement > Le jardin

Environnement

Trucs et astuces

Les aides au jardin : les oiseaux

Une mangeoire. Les oiseaux sont très efficaces pour tuer les insectes : chardonnerets, geais, merles, pinsons, étourneaux et bien d’autres espèces. Installez une mangeoire pour les oiseaux dans votre jardin car s’ils viennent,  ils vous seront d’une aide précieuse, les oiseaux mangent des centaines d’insectes par jour.

Jardiner avec la lune

La lune croissante (de la nouvelle lune à la pleine lune) est favorable aux cueillettes et aux récoltes, les fleurs et les fruits se conserveront davantage. En même temps les plantes ont leur vitalité et leur résistance aux maladies renforcées. C’est le moment de travailler la terre, d’appliquer les traitements préventifs ou curatifs, de semer, de repiquer ou de planter des végétaux qui doivent produire des fleurs, des fruits ou des graines.

On plantera les arbres et arbustes et on s’occupera de leur taille ou greffe.

La lune décroissante (de la pleine lune à la nouvelle lune) convient aux opérations de fertilisation. On en profitera pour faire les semis de tout ce ne doit pas monter en graines (épinards, salades, oignons). On taillera les arbres et arbustes dont on désire diminuer la vigueur. Les plantes ont moins de vitalité et les fruits récoltés pendant cette période se conserveront moins bien. Par contre les fleurs et les plantes aromatiques ont davantage de parfum. C’est une période propice au travail du sol, à la coupe du bois, aux greffes, à l’assimilation des engrais et à la culture des végétaux qui ne doivent pas fleurir (salade, oignon, épinard). C’est la période idéale pour les racines des plantes.

Pour savoir dans quelle phase de la lune vous vous trouvez, un truc :
lorsqu’elle forme un “C” la lune est décroissante, lorsque au contraire il ne lui manque qu’une barre pour former un “d” elle est croissante.

Cendres fongicides

Vous avez commencé à allumer la cheminée ou le poêle à bois ? Pensez à conserver de la cendre. Elle vous sera très utile lorsque vous préparerez la terre  avant de faire vos semis. Non seulement la cendre est un bon engrais mais aussi un excellent fongicide. Il faut compter deux pelletées de cendre par mètre carré. Voilà une belle façon d’utiliser la cendre de la cheminée.

Gardez la cendre de votre cheminée ou du barbecue et versez-la au pied des plantes. Elles apprécieront car cela leur donnera du potassium, nécessaire à leur croissance.

Le purin d’ortie

Le purin d’orties est un produit indispensable au jardin. C’est un produit efficace et peu coûteux, connu des bons jardiniers qui disent de lui qu’il donne de la saveur aux légumes et de l’éclat aux fleurs ! Il peut avoir 2 emplois pendant sa fermentation : comme insecticide pour soigner les plantes et comme fertilisant afin de donner aux plantes une meilleure résistance aux maladies et d’améliorer leur productivité.

Recette : remplissez un récipient de 10 l d’orties, tassez un peu, complètez avec de l’eau (de pluie de préférence, l’eau du robinet étant trop chlorée), fermez avec un couvercle et attendez 2 semaines. Vous avez 10 l de jus d’orties, à diluer au dixième pour tout arroser. Attention à l’odeur, et n’arrosez pas le feuillage des plantes mais seulement la terre.

Vous pouvez l’utiliser au bout de 12 h de fermentation pour lutter contre les pucerons.

Si vous n’avez pas tout utilisé en quelques jours, il est préférable de le filtrer (avec un vieux collant par exemple) et de le ranger à l’abri de la lumière et du gel (dans des bidons plastique fermés hermétiquement).

Dilutions :

Comme fortifiant : diluez à 5% et pulvérisez vos plantes tous les 10 à 15 jours également. Il fortifiera et protégera vos plantes contre les pucerons et autres maladies.

Comme engrais et régénérateur du sol : diluez à 20% et arrosez tous les 10 à 15 jours.

Le purin d’ortie est riche en azote, pauvre en phosphore, mais sa richesse en fer est exceptionnelle.

La composition varie d’un purin à l’autre selon l’époque de l’année et du lieu de croissance de l’ortie. Malgré tout, les résultats sur la végétation sont toujours visibles.

Enfin, certains papillons utilisent les orties pour se reproduire alors pensez-y avant de détruire ou d’utiliser toutes celles de votre jardin !

Rotation des légumes au potager

Le principe est simple, il s’agit de ne pas planter deux fois de suite (au moins) la même famille de plantes au même endroit. Ça permet :

  • de freiner le développement des mauvaises herbes
  • d’éviter que les maladies et les nuisibles s’installent
  • de ne pas épuiser les ressources du sol, et même de prévoir sa régénérescence

Les légumes gourmands aiment les sols riches , ce sont les  légumes feuilles et les légumes fruits : concombres, courges, courgettes, melons, et autres citrouilles ; tous les choux,  les épinards, les tomates, et les aubergines.

Les légumes moins gourmands, sont  les légumes racines : carottes, navets, betteraves, le céleri et également les légumes bulbes : oignons, échalotes, aulx, poireaux.

Ceux qui se contentent d’un rien et même améliorent le sol, de sont les légumes grains : haricots, pois, fèves et les lentilles.

Et enfin les légumes qui améliorent le sol, ce sont les engrais verts, dont un certain nombre de légumes grains et de brassicacées (choux, les radis, le navet, la moutarde, le raifort, la roquette).

Divisez votre potager en 3, 4 ou 5 parties, la taille de chaque partie dépendra évidemment de la surface de votre potager.

Voici la rotation : (1)légumes gourmands, légumes feuilles et fruits, (2)légumes pas trops gourmands (3)légumes améliorant et engrais verts.

Vous plantez ensuite 1,2 ou 3 sur chaque partie de votre potager et vous alternez chaque année. Ce qui vous permet d’avoir des légumes variés et l’année suivante vous appliquez le même principe mais en décalant : là où vous aviez planté (1) vous plantez (2) et ainsi de suite.

Vous aurez donc des légumes variés sans  appauvrir la terre, au contraire, elle sera enrichie des apports de chacun. Je vous conseille de noter votre plan de rotation pour l’année suivante.

Les fleurs au potager

Certaines fleurs sont très utiles au potager car elles attirent ou repoussent certains insectes, il s’agit donc de les planter auprès des légumes concernés, en tête ou queue de ces légumes voire même entre les plants ; elles participent ainsi, elles aussi, à un jardin écologique sans produits nocifs.

La Bourrache : Plante très utile au potager. C’est une plante méllifère, elle va attirer les butineuses, il faut donc la mettre près des légumes fruits à polliniser (comme tomates, aubergines, poivrons, courgettes, etc.). La bourrache réduit aussi les attaques des doryphores, il faut donc la semer près des aubergines et des pommes de terre. Et enfin elle éloigne les vers des tomates.

Les Capucines : Elles attirent les pucerons qui les aiment tellement qu’ils délaissent les légumes ! Dès leur appartion, coupez les feuilles envahies. Elles éloignent également les mites, les vers et les punaises des courges.

La Datura : Elle éloigne les doryphores.

L’Oeillet d’Inde : Il repousse les insectes, entre autres les pucerons, qui ont horreur de son odeur. L’oeillet d’Inde permet aussi de lutter contre les nématodes, (vers minuscules qui s’attaquent aux racines de la tomate).

Associé aux capucines naines il permet d’affaiblir les attaques de mildiou sur les tomates, poivrons et concombres. Il éloigne les doryphores ainsi que la cricère de l’asperge.

Le Pétunia : il éoigne lui aussi les doryphores mais également les vers des courges.

Le Souci : C’est une plante mellifère qui va attirer les abeilles, semez-les près des légumes qui ont besoin d’être pollinisés comme les tomates, courgettes, aubergines, etc ...

Le souci est très utile, il tient à distance les parasites nuisibles comme les doryphores, mouches blanches, vers du chou, de l’asperge et de la tomate, ainsi que les parasites des haricots.

Se débarrasser des pucerons

Un autre truc efficace pour lutter contre les pucerons : le citron. Pressez un citron et diluez son jus dans un petit vaporisateur (il n’est pas nécessaire de l’acheter, vous pouvez très bien réutiliser un que vous aurez gardé du temps où vous utilisiez encore des produits chimiques…et que vous aurez soigneusement lavé !) et  complétez avec de l’eau. Vaporisez ensuite largement sur les plantes infectées. Comme tous les autres traitements, c’est à renouveler en cas de pluie.

Les rosiers

Enterrez des peaux de banane au pied de vos rosiers ; très riches en azote, fer et magnésium, elles vont nourrir vos rosiers tout au long de leur dégradation et vous aurez des roses magnifiques et très colorées.

Vous pouvez également traiter les rosiers avec un mélange d’une cuillère à soupe de lait et une cuillère à soupe de vinaigre d’alcool.

Diluez le tout dans un litre d’eau et vaporisez sur vos rosiers. Vous aurez de belles fleurs odorantes.

Donnez un coup de fouet à vos rosiers remontants en mettant un peu de levure de bière dans l’eau d’arrosage.

Allée envahie par les mauvaises herbes ?

Au lieu de jeter l’eau de cuisson des pommes de terre dans votre évier, jetez-la putôt sur votre allée. L’eau des pommes de terre, riche en toxines herbicides vous débarrassera, en les contaminant, de toutes ces mauvaises herbes envahissantes.












Mairie de Cuincy - 15 rue François Anicot 59553 CUINCY - Tél. 03 27 93 03 00